Je critique tout !

J'écoute un disque, je vois un film, j'entends une nouvelle insolite, je lis une BD... j'en parle ... à ma manière ... Je trouve une belle photo, je l'expose ...

lundi 06 août

[Chut] L'arroseur canardé !

chut_on_en_parle

Lu sur Le Monde

Le Pentagone ignore ce que sont devenus 190 000 fusils d'assaut Kalachnikov ainsi que des pistolets fournis en 2004 et 2005 aux forces de sécurité en Irak, selon un rapport fédéral officiel décrypté, lundi 6 août, par le Washington Post. Le quotidien américain suppose que ces armes ont pu tomber entre les mains des insurgés qui combattent les troupes américaines.

Le rapport, qui émane du Gouvernment accountability office (GAO) – l'équivalent de la Cour des comptes – souligne que l'Etat major de l'armée américaine a perdu trace de 30 % des armes distribuées aux forces irakiennes entre 2004 et début 2007. Jusqu'à présent, seules 14 000 armes manquaient à l'inventaire, selon un rapport rendu public en 2006 par l'inspecteur général américain pour la reconstruction de l'Irak.

"UN ENNEMI ÉQUIPÉ PAR LES CONTRIBUABLES AMÉRICAINS" ?

Le GAO estime que les Etats-Unis ont dépensé 19,2 milliards de dollars (13,8 milliards d'euros) pour financer les forces de sécurité irakiennes depuis 2003, dont au moins 2,8 milliards d'équipement. L'instance de contrôle de l'administration fédérale juge que la distribution des armes s'est faite à l'aveuglette et dans l'urgence, notamment en 2004 et 2005, lorsque l'entraînement des forces de sécurité était supervisé par le général David H. Petraeus, devenu depuis commandant en chef des forces américaines en Irak.

Le Pentagone n'a pas contesté les conclusions du GAO. Le Washington Post finit lui sur ces mots : "Même si les contrôles ont été resserrés depuis 2005, l'incapacité des Etats-Unis à suivre la trace de ces armes, en utilisant par exemple leur numéro de série, fait qu'il est impossible pour l'armée américaine de savoir si elle combat un ennemi équipé par les contribuables américains."


lord_of_war_weapons_armes_nicolas_cage

Posté par Horny à 11:15 - Chuuut, on en parle - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Petit parallèle?...
    De l'art d'assumer notre façon d'écouler nos armes... (extrait du Monde daté 5 août):

    Concernant les contrats d'armement, Nicolas Sarkozy a fait mine de s'interroger: "On va me reprocher de trouver du travail, des marchés pour les ouvriers français ?"
    (...)
    "Depuis 2004, la Libye n'est plus soumise par la communauté internationale à un quelconque embargo"
    (...)
    "Les Libyens vont dépenser quelques centaines de millions d'euros pour faire marcher les usines en France et je devrais m'en excuser ?"

    Posté par M'ados, mardi 07 août à 08:48

Poster un commentaire